Télécharger le livre blanc

Calexa group décrypte les enjeux de la transformation digitale sur les processus RH

Roger Tahtah, le directeur général de Calexa group, a décrypté dans une tribune publiée par Les Echos, les principaux défis, enjeux et opportunités de la transformation digitale pour les directions des ressources humaines. Pour limiter les risques de blocage et de résistances, il prône une mobilisation générale de l’ensemble des équipes pour une appropriation optimale des nouveaux outils numériques. 

Téléchargez le guide complet pour choisir un logiciel SIRH Transition numérique des RH

La transformation digitale et les nouvelles technologies qui la portent offrent de nombreuses opportunités aux DRH

De l’individualisation des parcours professionnels à la collaborativité en entreprise, en passant par une meilleure organisation du travail et des collaborateurs plus heureux, tout le monde y gagne !

Conduire le changement RH en levant les résistances

Pourtant, comme l’a indiqué Roger Tahtah aux Echos, « le digital peut provoquer des résistances et de la méfiance de la part de certains utilisateurs ».

Ces blocages doivent être anticipés et gérés tout au long du processus de conduite du changement pour éviter la peur du changement.

Une crainte pouvant s’exprimer par des équipes qui renâclent à abandonner les anciennes méthodologies de travail, des managers intimidés, et toute une série de freins psychologiques à lever pour mettre en place de nouveaux process innovants et efficaces.

Des résistances d’autant plus dommageables pour les entreprises que la transformation digitale représente un « phénomène incontournable » selon Roger Tahtah, qui encourage ses clients à l’anticiper, mais aussi à la mettre en œuvre de façon pragmatique.

La transformation digitale, opportunités des DRH

Pour le directeur général de Calexa group, le digital est « une véritable révolution de l’entreprise et de la qualité de vie au travail », dans la mesure où ces solutions permettent d’intégrer l’innovation au cœur des processus de ressources humaines.

Les outils digitaux permettent aux RH de centraliser toutes les interactions dans l’entreprise et d’utiliser cette masse d’information pour optimiser le travail, développer la collaborativité et de « favoriser la reconnaissance du travail » pour l’ensemble des collaborateurs.

Transformation digitale et bien-être au travail

Selon lui, elle allie « flexibilité et individualisation pour les collaborateurs, et optimisation de la productivité de la société dans son ensemble ». L’individualisation des parcours et des activités est d’ailleurs l’une des principales avancées de la transformation digitale : chaque collaborateur peut bénéficier d’un suivi personnalisé permettant de déterminer ses besoins et de l’autonomiser.

RH : réussir sa transformation digitale

Car l’innovation, non-appropriée par chacun, a un impact très limité sur les performances de l’entreprise et l’amélioration des conditions de travail.

Le changement par la mobilisation

Roger Tahtah est conscient, de par son expérience, de l’enjeu vital que représente pour les entreprises la transformation digitale, mais aussi des frictions qu’elle peut faire naître au sein des équipes. Il préconise une mobilisation générale de toute l’entreprise pour faire accepter et entrer durablement dans les usages les nouvelles solutions technologiques développées.

Le directeur général de Calexa group, note d’ailleurs que la clé d’une transformation digitale réussie tient souvent dans la capacité à créer un « nouvel état d'esprit qui requiert de la persuasion et de la pédagogie de la part du management, et la flexibilité de tous ».

En clair, chacun a son rôle à jouer pour la mise en œuvre du changement. Une vision à la fois inclusive et transversale, qui permet d’avancer de manière cohérente.

Le changement par la communication

Pour ce faire, la communication, la collaboration des équipes, et l’engagement de l’ensemble des collaborateurs, sont des éléments clés « pour mener une réflexion collective sur les méthodes de travail, et un accompagnement des utilisateurs dans la transition et la mise en oeuvre des nouveaux modes de collaboration », indique M. Tahtah dans sa tribune aux Echos.

Avant de préciser que ce travail de fond permet de débloquer les multiples résistances au changement (écarts intergénérationnels, traitement d’une information multiple, ou limites entre vie privée et vie professionnelle par exemple).

Les étapes clés de la transformation digitale

Roger Tahtah décrit ensuite les étapes et le mode d’emploi d’un projet de transformation digitale réussi. Il faut dans un premier temps définir un plan de transformation, qui fixe les objectifs et les indicateurs de suivi. S’ensuit une phase d’analyse pour déterminer si les objectifs fixés sont « adaptés à la culture de l’entreprise et analyser le degré de maturité des équipes » face aux enjeux du changement, et notamment leurs compétences digitales.

Audit de la transformation digitale

Cet audit effectué, il est indispensable de lancer un temps de réflexion et d’échange collectif avec l’ensemble des collaborateurs. Ceci afin de « faire mûrir l’idée du changement en interne » et de permettre de concevoir un plan d’action acceptable par les équipes, en montrant les avantages concrets que chacun pourra tirer des nouvelles méthodologies de travail. Il s’agit de la dernière étape avant la phase d’activation.

Réalisation de la transformation digitale

Roger Tahtah insiste d’ailleurs sur l’indispensable progressivité de cette phase d’activation « pour limiter la dimension intimidante de la mutation, et pour permettre aux collaborateurs de s'approprier le projet par petites touches, au travers d'un travail d'équipe ».

Une fois encore, et au-delà des performances de la solution technique, c’est bel et bien la capacité d’appropriation de l’outil par l’ensemble des collaborateurs qui représente l’enjeu principal du processus.

Maintenir la dynamique de la transformation digitale

Après cette phase de réalisation, s’ensuit la phase proprement dite de transformation, qui se trouve lancée une fois que le projet global est façonné et que les actions sont mises en œuvre. Selon M. Tahtah, « l'enjeu est alors de garder la dynamique et de se projeter plus loin ». Les entreprises qui font ce choix ambitieux en récoltent rapidement les fruits. En revanche, celles qui privilégient la « stratégie de l’autruche » finissent par le payer. «L'inaction et le laisser-faire sont beaucoup plus risqués et dommageables qu'une transformation réfléchie et maîtrisée », conclut Roger Tahtah.

Les 3 points clés à retenir : 

  • La première priorité d’une transition digitale réussie est de lever les peurs et les blocages au sein de l’entreprise pour faire comprendre et accepter les avantages que chacun pourra tirer des nouvelles méthodologies de travail ;
  • La transformation digitale doit permettre aux RH de centraliser toutes les interactions dans l’entreprise pour optimiser la productivité tout en individualisant les parcours et les activités des collaborateurs ;
  • En matière de conduite du changement et de transformation digitale, le plus grand danger est de ne rien faire et de privilégier le confort à court-terme.

Téléchargez le guide complet pour choisir un logiciel SIRH

Margaux Ferdinand
Responsable Marketing et manager de l'offre marketing RH, elle met à profit son expérience en stratégie de marque et expérience client pour répondre aux nouveaux besoins des DRH liés au domaine du marketing : Communication RH, engagement collaborateur, marque employeur, expérience collaborateurs.

Laisser un commentaire

Téléchargez la présentation de l'entreprise.
Télécharger le Livre blanc